Femme-Phoque et autres contes

Note d’intention
La violence exercée contre les enfants, l’apparente maturité de ceux-ci liée à la télé, à internet, nous font oublier combien il y a maldonne les concernant. Ces images de meurtres, de bagarres, de guerre, de viols font partie d’un quotidien télévisé compliqué parce qu’il n’y a pas de place pour la métamorphose, la transformation et le sacré. Notre humanité.Ce que j’aime dans les contes, classiques et contemporains, c’est que la relation à la voix qui dit, qui prononce les images, accompagne la relation à la peur. Le simple fait de dire prend la forme d’une incantation : Réentendre l’indicible dans un aveu collectif avec une formulation littéraire très précise qui le rend possible. Sans décor ou presque, avec un peu de lumière seulement pour plus d’agilité, pour plus d’effort, d’ardeur à conquérir avec eux, devant eux, ce que je voudrais être comme une possibilité magique d’affronter ses démons.

Version 3/6 ANS
Durée : 30/40 minutes
Le Chaperon Rouge – Le Minotaure
Un conte « Le Chaperon Rouge » mille fois dit, mille fois entendu… Le mystère de ce conte : Que faut-il faire pour laisser son enfant aller dans la forêt tout en le protégeant des loups ? Incommunicables en tant que tels, nos vécus individuels de la sauvagerie des grands se construisent dans le merveilleux.
Enchainement entre les deux histoires, le fil rouge qui sauve la petite fille nous conduit à Thésée et au Minotaure.

Ce fil d’Ariane entraîne les enfants, vers la difficulté d’être Homme, mais aussi le goût fabuleux d’en devenir un, grâce au poétique, à la tendresse, la cruauté et la compassion.

Version 6/12 ANS
Durée : 50 minutes
Peau d’Ane – La Femme-Phoque
Le lien entre ces deux contes, c’est la peau :
Une Peau d’Ane qui protège l’enfant de la confusion de ses amours. Le conte est dit en vers, il parle d’inceste. Comment recontacter l’expérience infantile de la violence adulte ?
Une Peau de Phoque dans un conte d’initiation qui parle de l’abandon et de la réalisation de soi. Une femme perd sa peau, qui va modifier tout dans le Grand Nord où l’histoire se vit.
Tout démarre par une rencontre avec un phoque…

 Distribution
Conception et interprétation : Françoise Le Meur
Costume : Pascale Robin
Merci à Odile Azagury et Delphine Cottu.

         Espace Professionnel

TDN_femmephoque_affiche